Le Caftan est-il marocain ou ottoman?

Beaucoup de discours et de mensonges se sont propagés dernièrement au point d’affirmer que le Caftan marocain tire son origine de l’Etat ottoman.

Sachant que lors de son établissement en 1299 par Osman 1er, le Maroc était un grand État dans le domaine du textile,  tannage du cuir, peinture, fabrication de papier et de verre.

Pendant ce temps, l’Empire ottoman s’est mis à la conquête de différents territoires et par la même occasion à leur pillage culturel à son profit à tel point qu’il ne lui restait plus que le Maroc sur lequel il n’a pas pu mettre la main.

Comment était la ville de Fès au XIIIe siècle ?

La ville de Fès

La ville de Fès possédait un grand nombre d’ateliers de tissage et de couture. Au point d’avoir la plus grande variété de tissus et de fabriquer ses propres tenues qu’elle exportait vers toutes les provinces qui étaient sous le contrôle des Almohades amazighs maures marocains. Que ce soit en Andalousie ou en Algérie actuelle ou encore en Tunisie.

Et ce malgré la séparation de la Tunisie de l’Etat Almohade en 1229 par les Hafsides originaires de la tribu berbère Masmouda de Hinata qui vivait dans les montagnes de l’Atlas au Maroc.

Mais comment les turcs ont-ils pu mettre la main sur le caftan marocain?

Le tissu Fassi

L’État mérinide s’est établi en 1244. À cette époque, les Sultans mérinides avaient pour habitude d’offrir des cadeaux luxueux aux Sultans Ottomans et leurs héritiers.

Et parmi ses cadeaux nous retrouvons le caftan marocain, fabriqué à partir du tissu de Fès (fassi).

C’est pour cette raison que le nom du Maroc fut rattaché au nom de Fès en turc (Fas). Ce qui explique leur préférence pour le caftan fabriqué à partir de la soie appelé encore aujourd’hui « Caftan de Fès » (Fas kaftanlar en turc).

Ce qui donne une crédibilité historique à l’origine marocaine du caftan et non ottomane.

Tout comme s’est propagé l’artisanat marocain en Andalousie en particulier le tissage, confection de vêtements et de tenues traditionnelles marocaines prêtes à l’emploi.

Comme rapporté par les historiens marocains dans certains ouvrages, l’un des Sultans marocains en Andalousie ordonnait que l’on s’habille à la marocaine, ce qui est également attesté par certains tableaux.

Reste à présent la question étonnante qui suit:

Pourquoi l’Algérie ottomane exploite à son profit la colonisation ottomane pour s’approprier le caftan marocain?

Le Bindalli turc

Si vous observez les tenues ottomanes, le « Bindalli », est fondamentalement le nom officiel de la tenue traditionnelle, qui ressemble aux tenues européennes du XVIe siècle. Tout ce qu’ils ont fait est de  s’accaparer les tenues des territoires conquis, qu’ils affectionnent pour se créer une culture qui leur est propre.

Leurs traditions sont donc un mélange orientalo-européo-sedjouko-mongolo amazigh. Et ceci de leur propre aveu.

Ils ont concurrencé la Chine, l’Inde et l’Italie dans la fabrication d’étoffes, et ont pris le Tarbouche Fassi et le Caftan marocain et ont construit des ateliers pour leur confection. Tout comme ils imitent aujourd’hui les grandes marques mondiales et concurrencent leurs commerçants dans les marchés mondiaux. depuis longtemps et jusqu’à aujourd’hui.

On peut résumer ce qui précède par le fait que le Caftan est 100% marocain,  et ce par les nombreuses preuves historiques qui par la même occasion réfutent tout autre mensonges. 

En ce qui concerne les attaques émanant de certains pays voisins, elles ne prouvent qu’une chose, à savoir leur complexe d’infériorité chronique qui se traduit par la recherche d’une fausse gloire ainsi que d’une origine chimérique. Et ce, sur le compte d’une nation historique comme le Maroc.